[Intro x2]
La vie d'artiste

[Couplet 1 : Jeff le Nerf]
J'ai vu mes rêves en civière sur la défensive
Défoncé souvent l'air pensif
Je m'endors les dents serrés, je m'en vais saigner des gencives
J'ai pas 1000 potes, je sais que j'peux compter sur les mêmes
Ca j'te l'jure sur les mères de tous les condés sur les nerfs
J'gratte et j'kick sur c'beat, c'est pas c'que j'fais d'pire
Sinon j’enchaîne spliff sur spliff, j'pé-ra comme j'respire
Déjà mûre à 13 piges, paroles dures, agressives
La daronne, elle se résigne vu qu'ma gueule pue la résine
Sans exemple ni repère vu qu'le re-p' est amnésique
J'gratte des zics sans m'douter qu'un jour j'allais bicrave des disques
Flow fluide, athlétique, plus frais qu'du dentifrice
D'entrée, j'torpille l'freestyle tu kiffes et t'identifies
Tu kiffes ? Merci, mortel, tu parles j'ai plus d'une balafre
J'peux pas t'servir d'modèle moi j'en ai pas eu d'valable
Un beat sale, une guitare triste résument ma vie d'artiste
C'est dur de garder son éthique et de subir la crise

[Refrain : Eklips]
Tu m'envies ma vie d'artiste
Beaucoup de doutes de désillusions, de sacrifices
On est pas des modèles et dans le fond on est tristes
L'argent ne règle rien, on est sous son emprise
On est partis de zéro, des caves et des sous-sols
Les portes sont bien verrouillés malgré la clé de sol
On veut simplement se libérer et briser les codes
Au final on est pas des robots seulement des hommes

[Couplet 2 : Eklips]
J'suis écorché vif et j'vis entre porche et poche vide
C'est aud-ch fils ici tout va si vite
La vie c'est moche comme le génocide
Hutus-Tutsis, Auschwitz, mon cœur est une ogive
Ils veulent tout et tout de suite
Ça m'fatigue, toujours des problèmes factices
Trouver un appart relève de l'ultimate fighting
J'vis entre instru fat et rafale verbale
Essaie d'être clean avant qu'la mort m'envoie un faire part
Putain d'vie d'artiste, bien loin d'MTV Cribs
Bac +10, débrouillardise et ma p'tite vie grise
S'illumine à chaque cert-con sous les spotlights
Guetté par l’œil de Sauron
Succès rime avec trime et luxe, ul-c et s'faire sucer
Sexe, drogue, pouvoir et les gratteurs prêts [à tu l'sais ?]
J'ai pas envie de finir schlag, fuck la vie active
Ma seule manière d'être matinal, c'est le jet lag

[Refrain : Eklips]

[Couplet 3 : Jeff le Nerf puis Eklips]
Combien de fois dois-je te dire que j'mets pas d'Ricil
J'ai pas l'goût des paillettes ni des querelles fratricides
Re-frè parfois j'pète les plombs, pire qu'le refrain d'Disiz
Dissipé, de l'indiscipline je reste un disciple
D'ici je peux que pé-ta c'beat sale
Le luxe l'or le métal j'nique ça kho, ma douleur reste abyssale
Elle m'attire, elle m'active bien plus que la tisane
Eklips, le Nerf, pas d're-sta juste des maquisards

C'était le basket ou la zic, baggy dark et boule à z
J'ai taffé 3 heures au Do Mac en scratchant carrément les steaks
Ils m'ont cru sorti de l'asile alors j'ai passé les vitesses
Sac Eastpak sur un coup d'tête, direction Lutèce
Lutte interminable, clic-clac minable
Déter' tah Martin Luther même sans faire le mitard
J'suis sincère frère, anti mytho
J'ai tellement ça dans la peau que sonnent les détecteurs de métaux

[Pont]
Tu sais petit, la réussite n'existe pas. Le public, le public, il est jamais là quand t'as mal. La dernière vedette que j'ai connu avait le tarin plein de farine et maintenant elle fait des vocalises avec les vers

[Refrain : Eklips]

Voir toutes les paroles de Jeff Le Nerf

Commentaires sur La vie d'artiste

Patientez
Reste sur 250 caractères autorisés Poster ton commentaire